2019 – Une belle édition du pardon

En ce 4 août, le site de Loc-Ildut a vu affluer en nombre les participants à la messe le matin, les convives au repas de midi et les spectateurs aux spectacles de l’après-midi.
La messe était célébrée par le Père Erwan de Kermenguy. Comme d’habitude elle était précédée par la procession au cours de laquelle les porteurs et porteuses d’enseignes arboraient fièrement les costumes traditionnels de la région. Un groupe de scouts d’Europe renforçait le nombre des participants à la procession.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le repas de midi, préparé cette année par un traiteur, a attiré la foule au point que tout le monde n’a pu être servi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au cours de l’après-midi se sont succédé sur le podium les Lapoused ar Menez de Sizun, les sonerien Lanhouarne, le bagad Adarre de Plougastel-Daoulas et le cercle Dañserien an Aberioù de Lannilis dont les nombreux spectateurs ont particulièrement admiré les costumes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les spectateurs n’ont pas manqué de participer à la danse.

Les jeux divers ont été très courus tandis que les stands de crêpes, de loterie ont été dévalisés.
Dans la chapelle, un montage vidéo faisait revivre les pardons plus anciens.
Enfin, la journée s’est terminée par un grand moment dans la chapelle: un instant musical d’exception proposé par les si talentueux  musiciens québécois: l’organiste Jacques Boucher et la violoniste Anne Robert qui ont fait revivre l’harmonium offert par une famille sizunienne et nouvellement restauré. Ils étaient rejoints en fin de concert par la violoniste Katia Darisio, pour un magnifique duo de violons, faisant la part belle à la musique celtique. Un moment de communion exceptionnel, qui s’est terminé par une ovation du public !

 

Photos : Sylvette Le Men

 

 

 

 

Advertisements

Kenavo François

Notre président-fondateur, François Olier, nous a quittés le 22 février 2019 dans sa 94e année. François, né à Saint-Thégonnec en 1925, était devenu Sizunien de cœur par son mariage avec Maria en 1951. La retraite venue après une carrière dans la police, il s’installa à Sizun en 1979 et s’engagea immédiatement en faveur du patrimoine de la commune et tout particulièrement de la chapelle de Loc-Ildut. En collaboration avec le curé Hervé Le Bris, il donna une ampleur nouvelle au pardon dès le début des années 1980. En 1985, il fonda l’association des Amis de Loc-Ildut qu’il présida durant vingt-six années.

Energique et volontaire, François savait mobiliser les bonnes volontés pour mener les projets avec efficacité. La chapelle lui doit en particulier le terrain où se déroule aujourd’hui le pardon : son aménagement, en 1986-1988, a marqué les mémoires par l’ampleur des moyens mis en œuvre et le nombre des participants. Pour mieux connaître, et faire connaître la chapelle, François s’est rendu au pays de Galles et publia une plaquette Ildut, premier saint de Bretagne aux éditions Gisserot (1995). Il s’employa aussi à la renaissance du jeu du kilhoù koz, en particulier lors du pardon de Loc-Ildut.

Très impliqué dans la vie locale, François a également mené avec constance la restauration de tous les calvaires et fontaines de la commune entre 1988 et le milieu des années 2000. A l’église paroissiale, il a laissé sa marque : la réalisation de la vitrine d’orfèvrerie et le retour de la Pietà du 16e siècle, jusqu’alors au cimetière. Auteur d’une plaquette sur l’enclos de Sizun (Gisserot, 1995), il a également publié Légendes du pays des enclos (Gisserot, 2002) puis Au pays des enclos. Tisserands et juloded (Keltia Graphic, 2005).

Au moment de quitter la présidence de l’association en 2011, François tint à souligner la joie que lui avaient procurée toutes les rencontres et les amitiés nouées autour de la chapelle. Heureux de voir que le relais avait été pris, il nous fit encore le plaisir de sa présence lors du Marché « Métiers d’art et terroir » de novembre 2017. Nous l’avons accompagné avec émotion lors de ses obsèques en l’église de Sizun, le 25 février dernier. Dans la reconnaissance pour tant de travail accompli, nous disons toute notre sympathie à Maria, à ses enfants et petits-enfants.

Bonne année 2019

Meilleurs vœux à tous et à bientôt pour nos futurs rendez-vous:

Le dimanche 4 août pour le pardon (attention : ce n’est plus le dernier dimanche de juillet mais le premier dimanche d’août)

Le dimanche 10 novembre pour la deuxième édition de notre marché “métiers d’art et terroir.”

Le pardon du 29 juillet se prépare

Avant la fête, la préparation des costumes, et particulièrement des coiffes, tient une place importante.

Une séance de repassage s’est tenue voici quelques jours.

Un coup d’œil sur ces opérations délicates, qui demandent doigté et expérience.

Au départ, le tissu de la coiffe n’a aucune rigidité.

Amidonnage, repassage, gaufrage (au moyen d’outils spécifiques) lui donneront petit à petit sa tenue.

 

 

Pardon de Loc-Ildut – 29 juillet 2018

Ce 29 juillet se déroulera le grand pardon annuel de Loc-Ildut.

La journée débutera à 10h15 par la procession costumée qui précédera la messe bretonne célébrée par le père Job an Irien.

A midi, repas champêtre préparé par Emile et l’association “la Tête de l’Art”

A partir de 14 heures se succéderont les prestations des groupes “Lapoused ar Menez” de Sizun, “Danserion an Avel” de Meslan (56), du bagad “Adarre” de Plougaste-Daoulas. Les sonerien Lanhouarne entraîneront le public pour un fest deiz sur le terrain.

Pendant l’après-midi, café, buvette, crêpes, jeux, loteries…

La journée se terminera par un concert du groupe”Douragan” (violon, harpe, flûte) dans la chapelle.

ENTREE GRATUITE

 

Après le marché

Grande première, ce dimanche 12 novembre : les Amis de Loc-Ildut organisaient donc leur premier marché “Métiers d’Art et Terrroir”.

Cette manifestation à laquelle participaient 25 exposants a attiré plus de 800 personnes très intéressées par le travail des 18 artisans et 7 producteurs professionnels, heureux quant à eux, de partager leur passion. La qualité et la diversité des étals ont surpris et ravi le public.

Le groupe de musique Bouest an diaoul a contribué avec talent à la convivialité de la journée.

Tous les acteurs de cette fête se sont dits enchantés de cette première édition.

Merci à tous, à tous les bénévoles sans qui cette journée n’aurait pu avoir lieu, ainsi qu’à la municipalité pour son aide précieuse.

le 12 novembre : métiers d’art et terroir

Pour la première fois, les amis de Loc-Ildut organisent un grand marché qui réunira artisans d’art et producteurs professionnels.

Au cours de cette journée qui se tiendra dans la salle omnisports, rue du Pont de Bodivy, 25 créateurs présenteront créations ou productions. parmi lesquelles :

Dom Bijoux :

https://www.dombijoux29.com/

Tournage sur bois  http://www.guylegal.com/

 

 

Fabrication d’objets en graines  http://www.filigraine.fr 

Beaucoup de minutie et d’humour dans la réalisation de ces figurines. Un étonnant bestiaire fabriqué à base de fils métalliques, de graines exotiques, bois et autres végétaux.

Vannerie  https://www.vannerie-en-bretagne.com/

De très belle réalisations

pour tous les usages par un artisan qui cultive lui-même son osier.

 

Création et édition de livres pour enfants  https://www.papimoto.fr/

Sculpture sur bois  http://cuilleresdemariage.com/about

Le spécialiste des cuillères de mariage et des esprits des bois.

 

Tableaux de sable  https://www.facebook.com/creationsnathurelles/

Les savons naturels et bio.  https://www.becosmetics.fr/

 

 

Le safran produit dans la région et ses dérivés.

 

 

Le cidre AOP de Cornouaille  http://www.cidremelenig.fr/fr/

Le vaisseau Nautilud  http://www.levaisseaunautilud.fr/

Evelyne Talbourdet

Armelle Le Goff  https://www.armellesoie.com/

Jean-Noël Maguet

Ikamia

Jean-Luc Dumont

Sophie Durand

Stéphane Scordia      

Un magnifique travail du cuir comme en témoignent ces étui pour bombardes.

 

Le verre opaline

Jacqueline Page

Anne Hugoud, autour de l’angélique

La ferme de Joséphine

Alain Le BrisMille et une pâtes

Céline Fichou  cultive à Sizun les plantes à la base de sa

production d’infusions.

 

Mille et une pâtes

Le pardon 2017 aura lieu le 30 juillet

Cette année, la broderie sera à l’honneur.

La bannière nouvellement restaurée par Paul Balbous prendra sa place dans la procession.

Durant l’après-midi, le brodeur présentera son travail (exposition et démonstration)

La journée commencera à 10h15 par la procession costumée qui précédera la messe célébrée par le Père François Moysan et animée par la chorale Mouez Bro Landi.

A midi, restauration sur place (les habitués du pardon retrouveront avec plaisir Emile et son équipe).

A partir de 14 heures se succéderont les cercles celtiques Kerollerion Bro Sine de Séné (56) et Lappoused ar Menez de Sizun, les musiciens de Lanhouarneau (qui entraîneront le public dans un fest deiz sur le terrain).

Durant l’après-midi, jeux, buvette, crêpes, loterie.

La journée se terminera par le concert du groupe Douragan (violon, harpe, flûte, bombarde) dans la chapelle.

Concert des “Mouezh Paotred Breizh” le 9 octobre

Dimanche 9 avril à 17 heures

Eglise de SIZUN

Le choeur d’hommes de Bretagne “Mouezh Paotred Breizh”

en concert

en partenariat avec “les Amis de Loc-Ildut”

En 1993, à l’invitation de l’association “The World Choir”, un groupe d’hommes se constitue pour représenter la Bretagne à un rassemblement international de choeurs d’hommes à Atlanta (USA)

Ce qui aurait pu n’être qu’une expérience sans lendemain a été le départ du choeur d’hommes de Bretagne “Mouezh Paotred Breizh”

Depuis cette date, le groupe n’a cessé d’évoluer pour devenir une référence de qualité du chant choral breton. Il s’est produit en France et à l’étranger et a remporté à quatre reprises (dont ces deux dernières années) le titre de champion de Bretagne des chorales d’expression bretonne.

 

Le répertoire du chœur est largement composé de chants traditionnels de Bretagne et du Pays de Galles. Il honore les auteurs, les poètes, les traducteurs bretons, il fait la part belle aux meilleurs compositeurs et arrangeurs de la région.

Sans rien renier de la tradition, il s’ouvre aussi à la modernité en accueillant le travail de jeunes auteurs et compositeurs.