Notre président-fondateur, François Olier, nous a quittés le 22 février 2019 dans sa 94e année. François, né à Saint-Thégonnec en 1925, était devenu Sizunien de cœur par son mariage avec Maria en 1951. La retraite venue après une carrière dans la police, il s’installa à Sizun en 1979 et s’engagea immédiatement en faveur du patrimoine de la commune et tout particulièrement de la chapelle de Loc-Ildut. En collaboration avec le curé Hervé Le Bris, il donna une ampleur nouvelle au pardon dès le début des années 1980. En 1985, il fonda l’association des Amis de Loc-Ildut qu’il présida durant vingt-six années.

Energique et volontaire, François savait mobiliser les bonnes volontés pour mener les projets avec efficacité. La chapelle lui doit en particulier le terrain où se déroule aujourd’hui le pardon : son aménagement, en 1986-1988, a marqué les mémoires par l’ampleur des moyens mis en œuvre et le nombre des participants. Pour mieux connaître, et faire connaître la chapelle, François s’est rendu au pays de Galles et publia une plaquette Ildut, premier saint de Bretagne aux éditions Gisserot (1995). Il s’employa aussi à la renaissance du jeu du kilhoù koz, en particulier lors du pardon de Loc-Ildut.

Très impliqué dans la vie locale, François a également mené avec constance la restauration de tous les calvaires et fontaines de la commune entre 1988 et le milieu des années 2000. A l’église paroissiale, il a laissé sa marque : la réalisation de la vitrine d’orfèvrerie et le retour de la Pietà du 16e siècle, jusqu’alors au cimetière. Auteur d’une plaquette sur l’enclos de Sizun (Gisserot, 1995), il a également publié Légendes du pays des enclos (Gisserot, 2002) puis Au pays des enclos. Tisserands et juloded (Keltia Graphic, 2005).

Au moment de quitter la présidence de l’association en 2011, François tint à souligner la joie que lui avaient procurée toutes les rencontres et les amitiés nouées autour de la chapelle. Heureux de voir que le relais avait été pris, il nous fit encore le plaisir de sa présence lors du Marché « Métiers d’art et terroir » de novembre 2017. Nous l’avons accompagné avec émotion lors de ses obsèques en l’église de Sizun, le 25 février dernier. Dans la reconnaissance pour tant de travail accompli, nous disons toute notre sympathie à Maria, à ses enfants et petits-enfants.

Advertisements