Comme il est de tradition, au pardon religieux succède le profane, avec l’apéritif et le repas champêtre, servis aux 490 convives qui ont apprécié le hors-d’oeuvre varié, le suprême de porc à la basquaise, menu unique concocté par le chef Émile Corson et ses aides. Le repas terminé, l’après-midi, a fait place à des jeux et danses traditionnelles, sur le site. Le programme a débuté par une prestation démontrant le grand talent des enfants de l’école de danses bretonnes du cercle celtique local, Lapoused ar Menez. Cette chorégraphie de leur professeur, Christine Sadaillan, a été très appréciée lors de leur rendez-vous, en juin, avec la fédération Kendal Pen Ar Bed à Châteaulin, regroupant les écoles de danses bretonnes du Finistère. Le cercle celtique morbihannais, Youankiz er Ster, avec son programme de danses du pays vannetais leur a succédé. Les enfants, n’étant pas oubliés, ont pu se mesurer, entre eux, dans divers jeux : course en sacs et jeux de palets (roue du Cranou).

Le patrimoine mis en lumière 

La Chapelle a accueilli, en plus des éléments d’art religieux exposés à la fin des processions, une exposition d’artistes peintres locaux, sur le thème de « Patrimoine et nature au pays de Sizun », très appréciée. Enfin Christine Sadaillan et ses deux filles ont enchanté le public qui a eu bien du mal a quitter les lieux, tant leur concert de harpes était en parfaite harmonie, tout en technique et sensibilité.

 

Source: Le Télégramme – http://www.letelegramme.fr/finistere/sizun/loc-ildut-l-apres-midi-festif-du-pardon-29-07-2014-10278121.php